La Commission de la capitale nationale du Québec contribue à l’aménagement et à la promotion de la capitale du Québec et conseille le gouvernement sur sa mise en valeur

Le parc du Bois-de-Coulonge

Veuillez patienter pendant le chargement de la carte Google Maps.

Si ce message persiste, vérifier si l'exécution de scripts Javascript est activée dans votre navigateur.


Le parc du Bois-de-Coulonge est situé au 1215, Grande Allée Ouest dans l'arrondissement Sainte-Foy—Sillery—Cap-Rouge. D’une superficie de près de 24 hectares, il constitue le joyau des parcs gérés par la Commission de la capitale nationale du Québec.

Offrez-vous le Bois-de-Coulonge

Les écuries du parc du Bois-de-Coulonge font l'objet de diverses interventions de restauration. Les salles de réunion seront à nouveau disponibles pour la location à l'été 2015.

Location de salles de réunion

La Commission offre des salles de réunion aménagées et dotées de commodités, au cœur d'un lieu historique pourvu d'aménagements horticoles magnifiques.

  • Capacité d'accueil : Jusqu'à 20 personnes
  • Type d'événement : Corporatif seulement
  • Stationnement : Gratuit à proximité
  • Tarifs : 125$ par demi-journée; 200$ par jour, jusqu'à 17 h; 225$ par jour, jusqu'à 20 h; 
  • Disponibilité : Du lundi au vendredi de 8 h à 20 h
  • Réservation : Josiane Lambert 418 646-7986 ou 1 888 726-8080

Services offerts

  • Téléphone, télécopieur, Internet sans fil, écran, tableau, chevalets
  • Cuisinette permettant d'utiliser les services d'un traiteur, cuisinière, réfrigérateur et micro-ondes
  • Café et jus offerts sur place

Activités possibles

Le parc du Bois-de-Coulonge est un endroit idéal pour observer une faune typique des boisés urbains. Il est également un site ornithologique. Ses principaux atouts sont :

  • l’arboretum;
  • les jardins;
  • la vue sur le fleuve;
  • les sentiers pédestres;
  • la cabane à sucre;
  • l’aire de jeux pour enfants.

Ouverture

Parc : tous les jours de 6 h à 23 h

Toilettes publiques (écuries) : tous les jours de 7 h à 23 h

Centre d'interprétation du parc et visites guidées : plus de détails

Le Panache du Parc

Situé dans la maison du gardien, à l'entrée du parc, le Panache du Parc, salon de thé et sandwicherie, offre un menu diversifié pour casser la croûte ou se sucrer le bec...

  • Coupes glacées
  • Cocktails santé
  • Salades variées
  • Sandwichs chauds et froids
  • Desserts (macarons, éclairs, tartelettes...)
  • Breuvages divers
Le Panache du Parc est est fermé pour l'hiver. Il reprendra du service à compter de mai 2015. 

Un parc public

Accessible au public depuis les années 1970, le parc du Bois-de-Coulonge est l'héritage des Québécoises et des Québécois.

Depuis 1983, sa vocation est celle d'un parc public d'intérêt régional voué à des activités de détente. Il constitue un grand domaine naturel où les promeneurs ont l'agréable surprise de découvrir, en pleine ville, de magnifiques espaces boisés entrecoupés d'aires gazonnées et d'importants aménagements horticoles ainsi que plusieurs bâtiments anciens témoignant d'un riche passé.

Le parc est occupé à 50 % par un boisé où dominent l'érable à sucre, le chêne rouge, l'orme d'Amérique, le hêtre à grandes feuilles et l'épinette blanche. Plusieurs spécimens remarquables, dont un orme pleureur plus que centenaire et un majestueux tilleul européen peuvent y être observés.

Sous la gouverne de la Commission de la capitale nationale du Québec, qui en assume la gestion depuis 1996, le parc du Bois-de-Coulonge perpétue aujourd'hui, à titre de membre de l'Association des jardins du Québec, la grande tradition horticole léguée par Henry Atkinson et ses successeurs.

Historique

Érigée en fief de dignité le 9 avril 1657 à la faveur du gouverneur Louis d'Aileboust, la châtellenie de Coulonge est la seule châtellenie concédée en Nouvelle-France. Elle est composée du regroupement  entre 1649 et 1653 de plusieurs terres  de Sillery, en banlieue de Québec. Le Séminaire de Québec acquiert le fief de Coulonge le 12 mai 1676 et le conserve, pratiquement inchangé, pendant près de cent ans. Après la Conquête, il est morcelé à quelques reprises et ses grèves sont louées à des marchands de bois d'origine britannique.

En 1780, la partie nord de la châtellenie est achetée par le major Samuel Holland tandis que la partie sud-est est acquise par le général Henry Watson Powell. Celui-ci nomme son domaine Powell Place et s'y fait construire une somptueuse résidence d'été de style palladien. Le domaine passe aux mains du constructeur Patrick Beatson puis du parfumeur François Le Houiller. Le gouverneur James Craig loue Powell Place de 1807 à 1811.

Michael Henry Perceval achète la propriété en 1811 et la renomme Spencer Wood en l'honneur de son oncle, le premier ministre britannique Spencer Perceval. Ses héritiers revendent le domaine au marchand de bois Henry Atkinson en 1835. Celui-ci entreprend son réaménagement avec le jardinier Peter Lowe, qu'il fait venir d'Écosse. Une deuxième villa, Spencer Grange, est construite en 1844. Un petit cottage servant de résidence d'été est aussi construit en 1849. Spencer Cottage est aujourd'hui connu sous le nom de villa Bagatelle.

Henry Atkinson vend la partie est de son domaine au gouvernement canadien en 1854, afin d'y loger le gouverneur général du Canada-Uni. Trois gouverneurs généraux puis vingt-et-un lieutenants-gouverneurs du Québec s'y succèdent. En 1950, l'Assemblée législative de la province de Québec adopte à l'unanimité un projet de loi visant à rappeler l'héritage français de Spencer Wood en le renommant Bois de Coulonge.

Le 21 février 1966, la villa du Bois de Coulonge est rasée par un incendie qui fait pour seule victime le lieutenant-gouverneur Paul Comtois. La villa n'est pas reconstruite, et le site devient graduellement un parc public.

Son acquisition en 1985 par la Société immobilière du Québec permet de redonner vie aux aménagements du parc. Depuis 1996, la gestion et la mise en valeur du parc du Bois-de-Coulonge sont assurées par la Commission de la capitale nationale du Québec.

Restauration de la chaufferie des serres et nouveau centre d'inteprétation

Entièrement restauré en 2012, le bâtiment de l'ancienne chaufferie des serres accueille désormais le centre d'interprétation du parc. Le centre est situé au cœur du parc, au sud des écuries.

Une exposition permanente intitulée Portrait du Bois-de-Coulonge, comprenant des photographies anciennes, des images d'archives 3D, des vidéos et une grande maquette du domaine et de la résidence avant sa destruction en 1966, y est présentée.

Durant près de cent ans, le parc du Bois-de-Coulonge a eu la vocation de résidence vice-royale. Par l'entremise de témoignages des familles des lieutenants-gouverneurs et des employés du domaine, cette exposition relate la rencontre de deux mondes. Découvrez, sur pellicule, les traces du quotidien qu'ont laissées les occupants de ce grand domaine historique. Le contenu de l'exposition est complémentaire au circuit d'interprétation constitué d'une vingtaine de panneaux et de lutrins à travers le parc.

Baladodiffusion

L'Office du tourisme de Québec a mis en ligne sur son site Internet un circuit balado du parc du Bois-de-Coulonge.

Ce balado audio (ou audiocast) offre une mise en ambiance dynamique qui incite le touriste à la visite. Ce circuit, offert en français et en anglais, est téléchargeable gratuitement sur le site de l'OTQ au www.quebecregion.com/balado (version française) et au www.quebecregion.com/audiocast (version anglaise).


Pour en savoir plus sur le parc du Bois-de-Coulonge

Mise à jour le 28 octobre 2014


Liens reliés




Haut de page


Logo CCNQ

Commission de la capitale nationale du Québec
Édifice Hector-Fabre, 525 boul. René-Lévesque Est, RC
Québec (Québec) G1R 5S9

Téléphone : 418 528-0773 ou 1 800 442-0773
Télécopie : 418 528-0833
Courriel :